Torture et dignité

Body: 

Torture.pngTable ronde autour de Torture and Dignity de Jay M. Bernstein

Dans le cadre de l'action structurante La fabrique du politique :

Table ronde en présence de l’auteur, avec :


Martine Leibovici, maître de conférences émérite de philosophie : Université Paris Diderot

Géraldine Muhlmann, professeur de science politique et de philosophie politique, Université Paris 2 – Panthéon-Assas


Catherine Perret, professeur d’esthétique et de théorie des arts : Université Paris 8 – St-Denis Etienne Tassin, professeur de philosophie, Université Paris Diderot

François Villa, professeur de psychopathologie, Université Paris Diderot

Jay M. Bernstein analyse les conditions historiques dans lesquelles, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle en Europe occidentale, la torture a disparu des pratiques juridiquement autorisées (même si elle est restée une pratique, notamment plus tard au sein des empires coloniaux). L’œuvre de Cesare Beccaria est à ce titre un moment essentiel selon lui, pour le droit et pour la philosophie morale. J. M.Bernstein montre qu’avec le viol, la torture est l’interdit fondamental qui permet à une philosophie morale de se constituer, une philosophie non exclusivement et froidement « rationnelle », mais apte à prendre en compte plus largement l’enjeu de la « dignité » de chaque individu (elle-même liée à une « confiance dans le monde ») et à penser tout le spectre des « blessures morales » qu’il peut subir. La lecture qu’il propose du récit et des analyses de Jean Améry, torturé par les Nazis, est centrale dans le livre. Jay M. Bernstein considère cependant que l’importance de ces enjeux a cessé d’être perçue, dans toute son acuité, dans notre présent, et son livre vise à les raviver.

Les réflexions récentes de Catherine Perret sur la torture et sur la figure de Jean Améry apporteront un éclairage complémentaire (L’Enseignement de la torture. Réflexions sur Jean Améry, Seuil, 2013).

 

Dates : 

Jeudi, 4 Février, 2016

Organisation : 

Etienne Tassin

Lieu : 

Salle des thèses, 5e étage de la Halle aux Farines (17h-19h)

Fichier(s) joint(s) :