La technologie science humaine

Interlocuteur/trice du projet à Paris-Diderot : 

Liliane Perez

Porteurs/euses scientifiques du projet : 

Danielle CANDEL, HTL, EILA ; Laurent DEDRYVERE, ICT, EILA ; Jochen HOOCK, ICT, GHSS ; John HUMBLEY, CLILLAC, EILA ; Natalie KUBLER, CLILLAC, EILA ; Koen VERMEIR, SPHERE, Sciences du Vivant

 

Résumé du projet : 

La technologie désigne actuellement les « techno-sciences », réduisant la technique à l’application de la science. Pourtant, au XIXe siècle, la technologie revêt un autre sens, celui d’une science de la technique, c’est-à-dire d’une science des intentions fabricatrices. En somme, une science du sujet opérant.

Notre projet vise à restituer ce sens oublié de la technologie.  Notre étude repose sur un travail collectif autour d’un texte fondateur, l’Entwurf der allgemeinen Technologie de Johann Beckmann (1806) qui constitue l’aboutissement de L’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert. Elle rassemble historiens (GHSS), philosophes des sciences et des techniques (Sciences du vivant) et linguistes (EILA).

L’enjeu est de mettre en valeur la tension de la technologie entre normalisation des pratiques qui désincorpore les savoir-faire et élimine le sujet d’un côté, et capacité à penser le geste comme constitutif du sujet et l’intention comme indissociable de l’opération d’un autre côté.