Littérature pratique et imagination des savoirs 1650-1850

Interlocuteur/trice du projet à Paris-Diderot : 

Marie-Jeanne ROSSIGNOL

Porteurs/euses scientifiques du projet : 

Annick HORIUCHI (LCAO) Ladan NIAYESH (Etudes anglophones) ; Liliane PEREZ (GHSS) ; Allan POTOFSKY (Etudes anglophones) ; Marie-Jeanne ROSSIGNOL (Etudes anglophones)
 

Résumé du projet : 

Comment le « savoir » technique, tel qu’il s’est exprimé à travers différents types d’ouvrages, de l’Extrême-Orient à l’Amérique, de 1650 à 1850, a-t-il façonné l’émergence d’une modernité multiforme ? Comment les auteurs, « sujets » et acteurs de cette modernité, ont-ils nourri une volonté d’interagir avec le monde, de l’interpréter et de l’imaginer, et peut-être de le contrôler en le colonisant, en l’ »assujettissant » ?
Une équipe de spécialistes de l’Asie, l’Europe et l’Amérique, pluridisciplinaire (histoire, littérature, civilisation) veut mener l’enquête pour faire émerger la vision de l’intérieur laissée par vainqueurs et vaincus au moment de cette « grande divergence ».
Issue de trois composantes de l’Université Paris Diderot, cette équipe veut profiter de ce questionnement commun pour mettre au jour une vision plurielle des humanités modernes.