Entre monologue et dialogue

Body: 

Monologue.pngLe colloque de clôture de la phase actuelle du projet Monologuer se déroulera du 2 au 4 mai 2016 à l’université Paris 3.

Pour Derrida, le monologue est un dialogue rompu, ou signifie l’impossibilité même du dialogue. Les liens entre monologue et dialogue se situent en réalité à plusieurs niveaux, et varient en fonction des représentations et des pratiques langagières. Un dialogue peut tendre vers le monologue, de la même façon qu’un monologue est toujours traversé par les voix d’autrui. Bien plus, le monologue lui-même peut être défini de deux façons : soit il est considéré comme une pratique langagière à part, dont il faut étudier la spécificité, soit il est catégorisé comme une forme de dialogue. Ainsi, selon Benveniste qui participe de cette seconde tendance, «  le “monologue” est un dialogue intériorisé, formulé en un “langage intérieur”, entre un moi locuteur et un moi écouteur »*. Si toute pratique du monologue se fonde sur une parole intérieure extériorisée, la question sous-jacente fondamentale est celle de la structuration de ce discours intérieur et la représentation de la vie psychique, entre monologue et dialogue.

* Émile Benveniste, « L’appareil formel de l’énonciation », Problèmes de linguistique générale 2 (1970), Paris, Gallimard, Tel, 1998, p. 85.

 

L’entrée est libre, y compris pour les performances artistiques

** À noter: la salle du lundi est la salle du conseil (premier étage de la maison de la recherche à Paris 3) et non la salle Prestige.











 

Dates : 

Lundi, 2 Mai, 2016 - Mercredi, 4 Mai, 2016

Organisation : 

Stéphanie Smadja, François Dubor, Aliyah Morgenstern, Pierre-Louis Patoine

Lieu : 

Maison de la Recherche – Université Paris III (4 rue des Irlandais, 75005 Paris)

Informations et contact : 

sophie.lespinasse@univ-paris-diderot.fr

Fichier(s) joint(s) :