Les Instituts Pasteur du Maghreb (1914-1964). Pratiques, contextes, réseaux.

Interlocuteur/trice du projet à Paris-Diderot : 

Francisco Javier MARTÍNEZ-ANTONIO

Porteurs/euses scientifiques du projet : 

Anne-Marie MOULIN : Directrice de recherche émérite au laboratoire SPHERE, CNRS-Université Paris-Diderot. Présidente du comité consultatif de déontologie et d’éthique (CCDE) de l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

Chantal CHANSON-JABEUR : Ingénieure de recherche hors classe au laboratoire CESSMA, Université Paris-Diderot. Coordinatrice du Groupe de Recherches sur le Maghreb et le Moyen-Orient (GREMAMO).

Kmar BEN NEFISSA : ancienne chercheuse de l’Institut Pasteur de Tunis ; chercheuse associée au laboratoire SPHERE, CNRS-Université Paris-Diderot.

Guillaume LACHENAL : Maître de conférences à l’Université Paris Diderot. Membre junior de l’Institut Universitaire de France. Chercheur associé au CEMAF et au laboratoire SPHERE, CNRS-Université Paris-Diderot.

Daniel DEMELLIER : Documentaliste, Archives Historiques de la Médiathèque de l’Institut Pasteur de Paris.

Francisco Javier MARTÍNEZ-ANTONIO : Chercheur Marie-Curie Intra-European Fellowship Programme au laboratoire SPHERE, CNRS-Université Paris-Diderot.

Résumé du projet : 

Suite aux enjeux liés à la globalisation économique et culturelle et aux révolutions politiques, la nature et le rôle des Instituts Pasteur du Maghreb est en train de se transformer. Un projet d'étude sur les dimensions scientifiques et sociales de ces prestigieuses institutions revêt donc un intérêt particulier pour comprendre comment se déroulent historiquement et au présent les échanges d'hommes et d'idées ainsi comme la circulation et l'appropriation des pratiques scientifiques.

La première étape de ce projet  vise à la célébration d'un colloque international "Les Instituts Pasteur du Maghreb" qui rassemblera des spécialistes en histoire de la médecine, histoire du Maghreb coloniale et postcoloniale, sociologues, documentalistes, médecins et chercheurs autour de trois axes thématiques : pratiques scientifiques, contextes intellectuels, épidémiologiques et sociaux.