Traduction et transdisciplinarité : Programme 2014/2015

Ce séminaire mensuel se veut un espace de recherche et de débat sur les modalités selon lesquelles la traduction peut soulever des questions épistémologiques au sein des disciplines et contribuer à renouveler la définition de la transdisciplinarité.

Les opérations de la traduction, fondées sur le déplacement, viennent inquiéter tout à la fois les schèmes culturels, les concepts opératoires de la pensée, la construction des savoirs et des épistémès. Dans l’espace critique ouvert par la traduction, cultures, langues, pensées et savoirs se trouvent confrontés à des reconfigurations provisoires, labiles, en prise directe avec une praxis qui empêche leur repli et leur clôture en système. On pourrait dire que la traduction « affaiblit » les systèmes. Tout comme la transdisciplinarité remet en cause le repli sur elles-mêmes des disciplines, la traduction génère un espace critique de production et de déplacement des discours permettant de lutter contre une réification des savoirs. Nous faisons ici l’hypothèse qu’au filtre de la traduction, les savoirs deviennent « frontaliers » ; de même, la transdisciplinarité peut se concevoir comme une « inquiétude des disciplines ». De toute évidence, une relation se noue donc entre traduction et transdisciplinarité – dans les modalités du transfert de connaissances, dont la traduction est un opérateur à la fois littéral et métaphorique – et il sera fructueux d’en analyser toutes les implications pour la recherche.

Parmi celles-ci, nous entendons explorer l’importance de la traduction pour l’élaboration d’une véritable politique de recherche transdisciplinaire : dans un monde du cloisonnement et du contrôle des flux migratoires, le franchissement des frontières représente un acte de résistance en même temps qu’il reconnaît et respecte les différences. Affirmer une politique de la traduction tout autant que la traduction comme politique – c’est-à-dire comme matière à débat sur les lieux communs qui structurent la recherche – tel serait aussi l’un des objectifs de ce séminaire.

Calendrier de 2014/2015:

  1. Lundi 3 novembre 2014  Arnold Castelain (Université Paris Diderot), « La place de la parole dans l’interprétariat en psychanalyse ».
  2. Vendredi 5 décembre 2014 Wu Huiyi (Cambridge University), « De la possibilité de traduire le chinois : les jésuites et leurs livres chinois (XVIIe-XVIIIe siècles)».
  3. Lundi 9 février 2015 – Cynthia Kraus (Université de Lausanne)« Genre et traduction ».

 

Organisation : 

Centre d'études de la traduction

Lieu : 

à préciser à chaque séance

Informations et contact : 

Antoine Cazé, Professeur des universités (U.F.R. Etudes anglophones)

Fichier(s) joint(s) :